On s’attache et on s’empoisonne


bitmoji-386438782Nous ne pouvons pas savoir si l’autre a un lien défaillant. Nous ne sommes pas psychologue/psychiatre, et nous n’avons aucun droit de le dire.

Il faut savoir que seul un psychologue ou psychiatre peut vous apporter un diagnostique sur votre psyché, et cela après plusieurs heures d’échange.

Si vous étiez amenés à être accusé par autrui d’être Ceci ou Cela, il y a une règle de base:

C’est celui qui le dit qu’y est!

Oui, car nous accusons les autres de nos propres travers. Donc, il y a beaucoup à apprendre de l’autre, quand celui-ci parle de vous.

Une personne avec un lien altérée n’est pas détectable par des non professionnels. Elle mènera une vie tout à fait normale.

Ce qui laisse croire à son entourage, en cas de conflit, que vous en êtes donc la cause. Cette personne convaincra son entourage que vous êtes mauvais, inadapté, abusif. L’entourage vous attribuera donc sa colère.

Ce type de personnalité a un besoin de reconnaissance, de paraître sociable, compréhensif, attentif et être reconnue. Mais toujours sans la moindre empathie.

 Que faire confronté à une telle personnalité?

Rien. Rien? Rien!

  • Vous n’êtes pas thérapeute. Ne songez pas pouvoir l’aider seul. Et tout l’Amour que vous donnerez ne vous reviendra pas.
  • Vous n’êtes pas un bon samaritain. Ne pensez pas attendre en subissant les coups.
  • Vous n’avez pas d’énergie à perdre. Si vous subissez les foudres de cette personne, plus vous réagirez, plus elle se portera victime, et plus elle insistera car vous êtes sa victime, son défouloir, sa proie.
  • Vous n’êtes pas immortel. Ne croyez pas les belles promesses, l’espoir de changement, la compassion à votre égard. Il n’y a pas d’empathie possible à votre égard, ou vis à vis de qui que ce soit.

Si vous devez, malgré vous, faire avec cette personne, comportez vous normalement comme avec n’importe qui.

Pas de haine ou de colère, une juste indifférence. Ne portez pas d’importance à ses paroles blessantes, ne soyez pas sur la défensive, cela porterait encore plus la suspicion sur vous, et répondre, co-responsable du conflit. Soyez constant, ouvert, juste et sain dans votre comportement, vos paroles, vos écrits.

Si vous êtes en couple avec cette personne, vous êtes une victime consentante. Consciemment ou non. La prise de conscience sera douloureuse, et la compréhension des sentiments qui vous unissent le sera encore plus. La thérapie de couple est a conseiller pour avoir un espoir d’éviter une séparation.

Éduquez vous, ne vous enfuyez pas, ouvres les yeux.

De l’amour à la séparation


bitmoji-20160401011313Nous avons donc abordé le fait que le sentiment de l’amour était la résultante d’une faculté cognitive liée à l’attachement qui se créé entre parents & enfants.

Il s’agit d’une faculté ancrée au plus profond de nous, du règne animal. Encore une fois, rien à voir avec l’amour romantique.

Le fait qu’elle soit au plus profond de nous, cela donne un sens à des comportements illogiques.

Les enfants cherchent à plaire à tout prix, et encore plus au parent qui manque de sentiment, ou pire, déviant. Ce matin, sur France Inter, un adulte qui était orphelin suite au suicide de sa mère, racontait qu’enfant, il faisait tout son possible pour ne pas faire de vague, dont bien travailler à l’école, afin de ne pas perdre son père, déjà noyé dans ses soucis. C’est ce sentiment, ce même amour qui entraîne cela.

Il en sera de même pour les conjoints battus, ou subissant l’alcoolisme, infidélité, … Il faut un énorme travail sur soit et psychologique pour prendre conscience de ce que l’on fait ou subit, pour enfin réagir.

Car l’enfant qui grandit avec la peur d’être rejeté, ou abandonné, subira un profond traumatisme. Une fois adulte, son lien d’attachement ne sera pas l’amour, mais la crainte et l’attirance comme dit précédemment.

Impossible pour lui de voir autre chose que tout blanc et tout noir. Pas de capacité à gérer une perte, un chagrin.

Adulte, en cas de séparation, son ex-conjoint deviendra un ex-parent pour les enfants. Il n’y aura aucune introspection, une incapacité à voir ce qui a contribué à la séparation, considérant que son conjoint, évidement mauvais puisque désormais tout noir, son conjoint est la seule cause de cette séparation.

Ce qui aurait du être de la peine, du chagrin et un deuil, se transforme en colère, en ressentiment, de part cette défaillance du système d’attachement.

La séparation devient alors conflictuelle.

Le parent pathogène n’aura pas l’empathie nécessaire et infligera la séparation de leur autre parent, aux enfants. Un seul parent suffit à rendre une séparation conflictuelle.

C’est quoi l’amour?


Comment naît l’amour. D’où cela vient-il?thinking

Au tout départ, avant d’être un sentiment romantique, l’amour est un système d’attachement.

Ce système d’attachement est la base de la protection dans le règne animal contre les prédateurs. Les prédateurs s’attaquent aux plus faibles, malades, vieux, enfants… La première protection qui est apportée est celle des parents. Sans protection, les enfants se font dévorés. Aussi, il a fallu développer un système d’attachement qui est … l’amour.

L’amour des parents pour leurs enfants, et réciproquement, car ils portent le capital génétique de l’espèce. Capital qu’il faut protéger.

C’est la construction même de ce sentiment qui entraînera l’amour puis par réaction, savoir gérer la perte d’un être cher, le chagrin qui va avec, le deuil.

L’amour (non romantique) vient d’un comportement de survie animal.

Cela entraîne des comportements à déplorer par leurs gravités.

L’enfant cherche donc la protection de son parent. Mais il la cherche même si le lien est problématique. Il cherchera tout de même à le consolider, quelque soit la déviance du parent. Il préférera construire le lien, malgré les peurs, les souffrances, quitte à deviner les besoins du parents, cela au pris de la construction de sa propre personne.

Le sentiment développé ne sera pas l’amour, mais la crainte et l’attirance. Il sera impossible de distinguer l’ensemble d’une situation. Tout sera noir ou blanc, et non pas une palette de couleurs.

Théorie de John Bowlby sur l’attachement. https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Bowlby

Demain, le point de croix. 😉

Les mots des enfants

Les mots des enfants

bitmoji-1967240543Parfois, un couple se sépare. Quand il y a des enfants, ceux-ci se retrouvent avec deux foyers.

C’est mon cas en tant que Papa. Je n’ai pas la chance d’avoir mes enfants autant que je le souhaiterai.

Toujours est-il que mes enfants, qui ont actuellement 7 & 11 ans, laissent parfois de petits mots qui sont de véritables plaisirs.

Durant les fêtes de Noel, mon fils, qui débute dans l’art épistolaire, nous a donné, à sa grand mère (Mané) et à moi, un petit mot:

Plié en quatre pour la surprise…

2016-12-21_11-03-18

A l’intérieur…

2016-12-21_11-03-35
Je vouséme trefa voumapre néplein de chose

Je vous aime très fort, vous m’apprenez plein de choses

Mané tes repas sont très bons

Papa Mané, vous vous occupez bien de nous.

Autant vous le dire, un tel message ne laisse pas de marbre, même trois semaines après.

Sur le coté, un arc en ciel qui symbolise le bonheur, la protection, le bien être, ainsi que la main de mon fils qui représente autant une signature affirmant son message, qu’un partage affectif.

Leurs dessins permettent de comprendre des choses qu’ils ne savent pas, ou ne veulent pas, exprimer.

Je garde précieusement tous leurs petits mots& dessins, et je ne manque pas de leur dire ou écrire aussi à quel point ils sont important pour moi ( et bien plus).