Tous/Toutes les mêmes?


Il y a peu, je vous entretenais de l’égalité des sexes. Je vous faisais part que prônant l’égalité comme quelque chose de normal, beaucoup de femmes, sous couvert d’égalité, entretenaient une relation ambiguë en éduquant les garçons en mâle dominant… le contraire de ce qu’elles souhaitent à priori dans leurs idées, sans doute pas dans leurs recherches sentimentales… c’est autre chose.

Mais j’irais bien plus loin sur l’inégalité entretenue, et je pense que si elle parait plus masqué, elle n’en est que plus grave car elle pourrait s’apparenter à de la prostitution.

Qu’est ce que la prostitution?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prostitution

La prostitution (du latin prostitutio) est une forme d’échange économico-sexuelponctuelle, explicite et préalablement négociée. Bien que pratiquée par les membres des deux sexes, elle est majoritairement exercée par les femmes auprès d’hommes.

Un échange économico-sexuelponctuelle.

Quand avez vous eu un échange de ce type? Je ne parle pas d’être aller voir un/une prostituée professionnelle. Mais d’un échange sexuel monnayé?

Toutes les femmes ont marchandé, consciemment ou pas, en échange d’un bien de valeur/prestige/cadeau/… , leurs intimités.

Et cela n’est pas nouveau, il n’y a pas si longtemps, et dans certaines communautés cela se pratique encore, la sexualité de la femme profitait aux parents via les bien acquis par la dote de mariage.

N’est-ce pas de la prostitution?

Prenons le simple cas d’une rencontre, vous rencontrez une femme, vous offrez un verre, un repas, cela se termine dans  un lit (27 jours en moyenne française, premier baiser 13 jours). Cadeaux, présents, sorties, …

La femme flirte plus ou moins consciemment au début avec le fantasme de prostitution… mais elles ne sont pas tenues de « coucher », et c’est aussi ce qui augmente le charme pour l’homme.

Si l’argent est trop visible, l’Amour perd de son charme, l’Argent doit être masqué pour que l’Amour soit plus fort. D’ailleurs, les personnes qui laissent une place importante à l’argent ont un problème lié à un manque d’Amour (reçu/à donner/de confiance/…)

Le désir est ambiguë, et c’est accentué par le don sans conséquence, simple. Cela permet aussi de garder la face quand le désir n’est pas réciproque. Le geste n’engage à rien.

Alors, prostitution, Amour? Sexualité vénale ou sentimentale? Une différence entre une fellation d’un soir ou le mariage pour la vie?

Le début est le même, l’homme ensuite mène une négociation.

Car nous sommes là dans un rapport de domination homme/femme que justement les femmes ne cherchent pas à détruire étrangement. Il n’y a pas de réciprocité. Les femmes ne sont pas éduquées pour demander du plaisir comme les hommes, mais pour chercher une protection. Comme dit dans mon précédent article, protection financière, foyer, … c’est large.

Cependant, la société juge très mal une femme en chasse de plaisir. Il y a du chemin à faire.

Et… c’est encore une histoire d’éducation, et donc essentiellement véhiculé par les femmes.

Une fille n’est pas élevée comme un garçon. Le sexe c’est mal, une fille doit être sérieuse, ne doit pas s’amuser… contrairement aux garçons, pour qui le sexe est plaisanterie, plus accessible, et l’amusement… c’est toute la vie des hommes. Il n’y a que la taille des jouets qui change.

Le jeune homme aura droit au plan cul, la jeune femme devra trouver l’homme fiable tout en jouant de leurs charmes.

L’homme adorera la femme difficile à conquérir plutôt que la fille facile qui ne sera qu’une distraction.

Et les médias ne sont pas en reste sur ce formatage. La femme doit prendre soin de son apparence, de son corps, pour que toujours un homme puisse payer pour « elle ». Et les conseils des magazines pour adolescents ou féminins/masculins à fuir.

Alors la prostitution? Ah oui. Ou est la prostitué? Celle qui cherche son plaisir en multipliant les amants, ou celle qui marchande ses charmes en échange de fleurs, dîners, sorties…. grand mariage?

Cela altère les relations homme/femme, les relations d’égal à égal, la confiance quotidienne du couple, ce marchandage quotidien.

Cela implique des performances sexuelles, des attentes, de la frustration. Mais après tout les femmes sont éduquées à nier leurs désirs, dans l’ignorance de leur corps. Elles ont appris à croire et faire croire qu’elles voulaient juste une épaule d’homme honnête, sincère. Alors qu’elles se donnent au plus offrant, plutôt que celui qui aura l’imagination la plus fertile pour les faire rêver et s’épanouir.

A lire:

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=18542

A voir:

Crazy Amy http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=226887.html

A faire: Invitez, faites le premier pas, osez l’égalité!… et Aimez!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Tous/Toutes les mêmes? »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s